Endocrinologie – diabétologie – nutrition

Interne référent

Mathilde PEIFFERT: mathilde.peiffert@gmail.com

Coordonnateur local

Pr RAVEROT G: gerald.raverot@chu-lyon.fr

La maquette :

1. Phase socle (1ère année) :

– 1 stage orienté diabéto à L’hôpital Est (Pr Moulin au GHE) ou Sud (Pr Disse au CHLS),

– 1 stage orienté obésité (Pr Disse CHLS) ou dyslipidémies (Pr Moulin GHE)

2. Phase d’approfondissement (2ème – 3ème année) :

– 1 stage d’hormono « pure » au GHE (Pr Borson-Chazot-Pr Raverot)

– 1 stage de Nutrition Clinique Intensive au CHLS (Dr Chambrier) ou en Nutrition Pédiatrique (Pr Peretti HFME)

– 1 stage complémentaire à choisir parmi un large éventail de services agréés : néphro, cardio, médecine interne, médecine nucléaire, PMA, …

– 1 stage totalement libre (hors filière ou EDN selon le choix de chaque interne)

3. Phase de consolidation (4ème année) : 2 stages de 6 mois, nécessairement en EDN, dans des services où l’on est déjà passé en stage ou non

Les stages :

Différents services en CHU :

1. Hôpital Lyon Sud le « CHLS » :

– Le service d’Endocrinologie orienté diabéto/obésité (Pr DISSE), avec :

Une unité d’hospitalisation traditionnelle (1 poste)

Une unité de semaine (1 poste)

Un HDJ (1 poste possible) orienté diabéto et obésité.

– Le service de Nutrition Clinique Intensive (Dr CHAMBRIER) :

Une unité d’hospitalisation traditionnelle (2 postes)

Une Unité Transversale de Nutrition = avis (1 poste si surnombre)

2. Hôpitaux Est le « GHE »:

– Le service d’Endocrinologie du Pr MOULIN, orienté diabéto, lipido et métabo :

Une unité d’hospitalisation traditionnelle (2 postes)

Un HDJ (1 poste si surnombre),

Consultations pied diabétique.

– Le service d’Endocrinologue des Pr BORSON-CHAZOT – Pr RAVEROT, orienté hormono, avec surspécialisations : hypophyse, surrénales, thyroïde,

Une unité de semaine,

Un HDJ, orienté endocrino.

Ces hôpitaux sont des centres de référence :

– filières de maladies rares endocriniennes (TNE, Corticosurrénalomes, Phéochromocytomes…) et métaboliques (hypercholestérolémies familiales, glycogénoses génétiques, …)

– centre de nutrition clinique intensive : seul agréé sur la région pour gestion de la nutrition parentérale à domicile.

Les PH de ces services sont reconnus de manière nationale et même internationale, garantissant une formation de qualité auprès d’intervenants hyperspécialisés à la pointe de notre spécialité.

D’autres en périphérie, plutôt orientés diabétologie générale avec un peu d’endoc :

1. Bourgoin-Jailleu : service d’endocrinologie/néphrologie

Une unité de semaine de diabéto (1 poste), consultations d’endocrinologie générale, échographie cervicale

2. Clinique des Portes du Sud (Vénissieux) :

Une unité de semaine orientée diabétologie (1 poste), avis transversaux

Des postes en hors filières mais à « sensibilité endocrinologique »

1. Un poste dans un service de Médecine nucléaire thérapeutique au CHU formant à la thyroïdologie et à la radiothérapie interne vectorisée des TNE

2. Un service de PMA en CHU (et un en périphérie) partagé avec les gynéco-Med

3. Un service d’endocrinologie pédiatrique

4. Un Centre de Recherche Clinique sur la Nutrition Humaine agréé terrain de stage,

D’autres postes hors-filières souvent choisis par les internes d’endocrinologie, au CHU ou en périphérie

– Médecine interne

– Néphrologie

– Cardiologie générale

– Maladies infectieuses, radio, gynéco, …

La formation théorique :

• De nombreuses RCP : hypophyse, thyroïde et surrénales, chirurgie bariatrique, lipido

• Des cours de DES communs avec Grenoble, Saint Etienne et Clermont Ferrand :

– séminaire : 1 jour semestriel, et colloque AURA : 1/2 journée semestrielle

– à la faculté de Lyon

– cours théoriques, cas cliniques, discussions, mémoires de DES… réalisés par les profs ou par les internes

• Journées Nationales de DES « JNDES » en janvier tous les ans à Paris, avec tous les autres internes d’endocrino de France

Associations :

Ce sont eux qui nous representent au niveau national auprès des sociétés savantes telles que la SFE, la SFD, …